Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraitsAnnuaire
24
102017

Les carnets des explorateurs !

C'est l'espace de publication de vos réalisations, de vos projets personnels ou collectifs.
Vous avez inventé, créé ou réalisé une machine révolutionnaire, publiez-la ici !

Comprendre les écoulements dans le sol et le sous-sol (2ième partie)

Comment l’eau circule-t-elle dans le sol et le sous-sol ?

La maquette analogique que nous avons développée est une représentation concrète et interactive de l’action d’une pollution de surface sur un aquifère poreux fracturé.

Qu’est-ce que ça veut dire tout ça ?

Etant moins exposées aux pollutions que les eaux de surface, les eaux souterraines sont amenées à être de plus en plus exploitées comme sources d’eau potable. Ces eaux peuvent tout de même être atteintes par des polluants transportés par des infiltrations, d’où la nécessité de mieux comprendre le fonctionnement des nappes phréatiques et les manières dont elles peuvent être polluées.

Avec cette maquette, nous nous intéressons donc à l’effet d’une pollution de surface sur un aquifère , c’est-à-dire comment un polluant déposé en surface migre et se répand en profondeur dans l’aquifère.

Nous étudions particulièrement cette migration dans les milieux poreux fracturés correspondant par exemple aux granites fracturés bretons. Dans ce cas, les phénomènes physiques sont fortement dépendants du milieu puisque les fractures et la roche ont des rôles différents et particuliers : le premier est une voie de passage rapide pour les écoulements et le second est une zone de stockage de fluides et de polluants. La compréhension de cette hétérogénéité de structure est indispensable pour représenter et prédire les écoulements et le devenir des polluants

La maquette présentée illustre donc cette complexité d’ordinaire invisible.

Le schéma de la maquette

- les billes transparentes représentent la roche (leur taille étant représentative de la porosité de la roche)
- l’application du colorant sur la surface correspond à la présence d’un polluant ; cette application peut être faite par le public
- les pompes et l’arroseur permettent de simuler une pluie sur la surface et de réguler la circulation d’eau dans la maquette

Pour en savoir (vous y trouverez des photos, schémas, posters, vidéos...), nous vous invitons à visiter le site du laboratoire Géosciences du CAREN (le centre armoricain de recherches en environnement - CNRS, université de Rennes 1)


Cet article est complémentaire de l’article intitulé "Comprendre les écoulements dans le sol et le sous-sol (1ière partie)"



Ajouter à Netvibes | Syndiquer les carnets | SPIP SPIP | Partenaires
Soutenir par un don