Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraitsAnnuaire
24
062017

Les carnets des explorateurs !

C'est l'espace de publication de vos réalisations, de vos projets personnels ou collectifs.
Vous avez inventé, créé ou réalisé une machine révolutionnaire, publiez-la ici !

visite de Germicopa

Les enfants du club de Kerfeunteun ont visité une entreprise dont le travail est de créer des nouvelles variétés de pommes de terre. D’après Gisèle Joly, notre guide, il s’agit de créer des variétés adaptées aux usages qu’on en fait. Par exemple, si une pomme de terre a trop de sucre dans sa chair, on ne pourra pas faire de frites avec, car en cuisant dans de l’huile très chaude ça ferait du caramel. Gisèle Joly nous a présenté plusieurs variétés de pommes de terre avec chacune sa spécificité :
- celle qui va au four ou à la vapeur
- une variété toute ronde, qui permet de faire des chips de la même taille, avec peu de sucre. Ce type de variété adaptée au chips ne convient pas non plus au frites car il y a trop de matière sèche, en cuisant les frites seraient trop dures.
- une pomme de terre avec la peau rose, destinée essentiellement aux pays de l’Est et au nord de l’Afrique.
- une variété avec la peau jaune et juste les yeux de la pomme de terre violets. Ce n’est qu’une question d’esthétique, pour faire joli sur l’étalage du super marché.
- une variété de pomme de terre toute rouge peau et chair, presque violette.
- et enfin, des pommes de terre de semence ou de plan. Elles sont plus petites et doivent être plantées en champ en avril.

Toutes les pommes de terre sont comestibles ? Il existe des pommes de terre pour faire du carton, de la colle et du papier. Elles sont comestibles, mais cette variété a beaucoup de matière sèche donc ne serait vraiment pas bonne à la consommation. Une pomme de terre basique contient en moyenne 70% d’eau. Une pomme de terre qui a été à la lumière devient verte, elle produit des substances toxiques.

Chez Germicopa, ils créent des nouvelles variétés Dans une serre, ils plantent environ 150 variétés différentes de pommes de terre qui vont faire de grandes tiges sur lesquelles il y aura des fleurs. On prend le pollen d’une fleur sur un plant et on le met dans le pistil d’une fleur d’un autre plant. Et le fruit issue de cette dernière fleur sera le mélange des 2 variétés. Les graines de ce fruits seront toutes différentes, comme dans une fratrie, alors ils vont planter toutes ces petits graines, environ 50000, et les cultiver jusqu’à obtenir une pomme de terre d’une nouvelle variété. Germicopa fait plus de 800 croisements par an, mais une seule par an, en moyenne, deviendra une variété commercialisée. Gisèle Joly : "on fait beaucoup mais il faut sélectionner, c’est très long le temps du test et de l’évaluation." Il faudra 10 ans pour qu’une variété sélectionnée soit commercialisée. La sélection et les tests durent longtemps et lorsqu’on les plante, on obtient 7 tubercules la première année qui eux mêmes vont en produire 7, en moyenne, l’année suivante et ainsi de suite. Pour obtenir une quantité suffisante (un tonnage) pour être commercialisé il s’écoule beaucoup de temps.



Ajouter à Netvibes | Syndiquer les carnets | SPIP SPIP | Partenaires
Soutenir par un don