Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraitsAnnuaire
05
032009

Photo mystère des explorateurs

La photo mystère ! Chaque semaine une photo mystère différente ! la réponse : 7 jours après la publication. Explorateurs ! Proposez, vous aussi, vos photos mystères ! Objectif : la photo mystère quotidienne !

Photo du jour

Licence : CC-BY

  • Hypothèse de claudie

    un bouclier inca

  • Hypothèse de Bardaf

    rooh je connais la réponse, ce serait malheureux.... Bon comme preuve de ma bonne fois et pour que le jeu continue une semaine, ceux qui veulent continuer à réfléchir vous lisez pas la suite...

    C’est le disque envoyé dans l’espace pour présenter notre planète à une éventuelle vie intelligente extra-terrestre, il représente en bas à gauche la position de notre système solaire par rapport aux étoiles les plus proches, et les autres trucs je me rappelle plus trop... Je crois qu’il a été envoyé en direction justement de l’étoile la plus proche à savoir Proxima du Centaure...

Dévoiler Cacher Solution du mystère

Auteur de la photo (et lien) : NASA (http://www.nasaimages.org/luna/serv...)

Il s’agit de la plaque de cuivre, dorée à l’or, qui figure sur la sonde Voyager 2 lancée en 1972. Depuis le 16 décembre 2004, Voyager 1 est la première création humaine à naviguer au-delà de l’une des principales frontières du système solaire, l’héliosphère.

Cette frontière, le choc terminal, se trouve à environ 14,1 milliards de kilomètres du Soleil, soit 94 unités astronomiques.

Voyager 1 doit à une chance inouïe la possibilité de témoigner de ces phénomènes. Car, dans les années 1970, ses concepteurs ignoraient tout de la direction du Soleil par rapport à la Voie lactée. De ricochet en ricochet autour des planètes visitées, le hasard a voulu que la sonde quitte le système solaire par l’avant, vers le nez que forme l’héliosphère en rencontrant la résistance du milieu interstellaire.

Le 15 août 2006, Voyager 1 a dépassé la barrière symbolique des 100 UA de distance par rapport au Soleil, soit 15 milliards de km.

De son coté, Voyager 2 a franchi le choc terminal le 30 août 2007. La sonde était alors située à environ 84 UA du Soleil.

Chaque Voyager renferme un disque de cuivre plaqué or ainsi qu’une cellule et une aiguille pour le lire. Le mode d’emploi se trouve sur la jaquette en aluminium du disque.

Celui-ci contient une série de 116 images. La liste commence par un cercle, la position de notre étoile, la définition des chiffres et des unités employées en physique et quelques paramètres sur le système solaire. Reflet des ignorances de l’époque, Pluton y apparaît comme plus grosse que la Terre, alors que l’on sait désormais qu’elle est plus petite, et n’est plus considérée comme étant une planète, mais une planète-naine.

Suivent plusieurs planches anatomiques dont une tentative d’explication de la reproduction humaine, enfin plusieurs dizaines de photographies d’hommes, d’animaux, de végétaux, de paysages et de constructions humaines où se côtoient pêle-mêle une femme allaitant son enfant, des dauphins, une classe d’école, l’immeuble de l’Organisation des Nations unies à New York (de jour et de nuit...), un astronaute flottant dans l’espace ressemblant étrangement, avec son cordon ombilical, à la silhouette de fœtus figurant elle aussi sur la liste. Le tout s’achève par la photographie d’un violon surmontant la partition d’un quatuor à cordes de Beethoven. Ce même quatuor conclut la liste des vingt-sept morceaux musicaux enregistrés sur le disque. Trois extraits de Bach et un de Mozart, un chant initiatique pour les jeunes filles pygmées, des chœurs géorgiens, et « Johnny B. Goode » de Chuck Berry.

Même si la lecture de ce catalogue peut parfois prêter à sourire, on imagine que le comité de sélection, présidé par l’astrophysicien Carl Sagan, a eu bien du mal à faire son choix. Le disque comporte aussi les salutations des Terriens en cinquante-cinq langues, un message du président américain Jimmy Carter, un autre du secrétaire général des Nations unies, Kurt Waldheim, ainsi que les murmures et grondements de notre planète : pluie, vent, tonnerre, feu, grenouilles, oiseaux, tracteur, décollage d’une fusée, bruits de pas, battements de cœur, rires, vagissements de bébé, etc.

« Nous avons enregistré des sons qu’on aurait pu entendre aux premiers âges de notre planète, avant l’apparition de la vie, puis des sons évoquant l’évolution de l’espèce humaine jusqu’aux plus récents développements de notre technologie », expliquait Carl Sagan, mort en 1996. « C’est un message d’amour, poursuivait-il, que nous lançons dans la profonde immensité. Il restera sans doute en grande partie indéchiffré, mais nous le transmettons cependant, parce qu’il est important d’essayer ». Dans 40 000 ans, l’une des minuscules bouteilles à la mer cosmique que sont les deux Voyager s’approchera de sa première étoile.

sources : http://fr.wikipedia.org/wiki/Sondes...

Ajouter à Netvibes | Syndiquer les réponses de ce mystères | Syndiquer les photos mystères | SPIP SPIP | Partenaires
Soutenir par un don