Portail des ExplorateursWikidébrouillardLéon DitFLOGPhoto mystèreJ'ai FaitPortraitsAnnuaire
22
102008

Portraits

Beaucoup de gens ont un métier en lien avec les sciences, publiez ici leurs portraits. Les lieux de sciences, industriels, technologiques sont également nombreux, publiez vos reportages ici !

Bertrand Gobert, chercheur à l’IRD

Par : antony , le 22 octobre 2008

Bertrand Gobert, petit garçon, allait à l’école à Paris : « Quand je serai grand, je serai….. Je ne me souviens plus trop… Sans doute pompier ou marchand de glaces ?"

Toujours à Paris, Bertrand est allé au collège puis au lycée où il a fait une première scientifique (1°S), une terminale D et enfin un redoublement en terminale S.

Ensuite, Bertrand est allé en Prépa agro à Paris, puis l’Institut national agronomique Paris-Grignon (INAPG Paris) et enfin Rennes Halieutique.

Que faisais-tu en dehors de tes temps de cours ? " J’ai beaucoup fréquenté les conférences du samedi soir à l’Institut Océanographique rue Saint Jacques à Paris - sauf quand il y avait Cousteau : trop de queue à l’entrée ! -, c’est peut-être ce qui m’a donné envie de faire de l’océano. J’ai fait la prépa (des heures de maths et de physique, avec quand même pas mal de bio) et l’école d’agro (de l’agronomie, de la pédologie, de la zootechnie, de la biologie végétale, de la parasitologie, de l’économie rurale, etc), en vue de faire un an de spécialisation sur les pêches maritimes (halieutique). Beaucoup de temps perdu ? Pas si sûr, car la formation d’ingénieur est un parcours pluridisciplinaire, large et complet, qui est nécessaire pour bien comprendre les multiples dimensions des problèmes qui nous entourent"

Bertrand, raconte-nous ce que tu fais en ce moment !

"Après une vingtaine d’années de participation à des programmes de recherche, j’ai choisi d’orienter mon activité vers la diffusion plutôt que la production des connaissances. Aujourd’hui, je mène ou je participe à des projets qui s’adressent à des publics divers, en général non scientifiques. Le plus souvent liés à l’océanographie, le contenu et le message scientifiques sont proposés dans des contextes et selon des modalités très variables.

Une partie de mon activité consiste à préparer la participation de l’IRD à des rencontres directes avec le public : Fête de la science, Mois de la science de Brest, opérations "portes ouvertes", manifestations comme Brest 2000, mais aussi conférences ou interventions en milieu scolaire. Il faut savoir attirer l’attention, donner envie de comprendre et de poser des questions : le fond doit être rigoureux, mais la forme doit être attrayante ! Je dois aussi créer et gérer deux sites web, en veillant à les faire évoluer régulièrement pour refléter l’actualité de la recherche et maintenir l’intérêt des internautes.

Parallèlement, je peux être occupé par des projets plus lourds qui nécessitent des compétences scientifiques et de communication vulgarisée : c’est le cas d’un cédérom interactif paru en 2007 sur les pêches maritimes tropicales, mon domaine de recherche, et d’un ouvrage sur la crise des pêches mondiales, en cours de préparation. Mais une activité aux frontières de la science et de la communication a beaucoup d’autres formes, et implique souvent une collaboration étroite avec d’autres organismes de recherche, comme l’Ifremer, ou de médiation, comme Océanopolis."

Lien vers le site de l’IRD

C'est où ?

Ajouter à Netvibes | Syndiquer les portraits | SPIP SPIP | Partenaires
Soutenir par un don